Accueil
  Webmaster & Equipe
  Grimoire d'or
  Forum Alohomora
  Top Sites
  Affiliés
  Portkey HP Links
  Gazette du Sorcier
  UHP Interactif (RPG)
  UHP, le site
  Boutique
  Contact
 
 
  Sa biographie
  Album Photos
  Interviews
  JKRowling.com
  Tiroir Secret
  Le grimoire de Jo
  Tome 1
  Tome 2
  Tome 3
  Tome 4
  Tome 5
  Tome 6
  Tome 7
  Autres Livres
  Illustrations
  Traductions
  Citations
  École des Sorciers
  Chambre des Secrets
  Prisonnier d'Azkaban
  Coupe de Feu
  Ordre du Phénix
  Prince de Sang-Mêlé
  Les acteurs
  Équipe & réalisation
  Musique des films
  Doublage de voix
  Encyclopédie
  Chronologie
  Dictionnaires
  Analyses
  Rumeurs, révélations
  HP dans le monde
  Magazines
  Sondages
  Parodies
  Jeux Vidéos
  Produits Dérivés
  Parc d'attractions
  Pottermania & Cie
  Galeries
  Vidéos
  Sons
  Jeux
  Wallpapers
  Avatars
  Goodies
  Fan Art
  Fan Fiction
  Humour de Fans
  Clips de Fans
  Autres créations
  Le coin des Fans

                                                                  

 Interviews - JK Rowling : 

 

Raincoast Interview (Comic Relief Books), mars 2001

 

Pourquoi avez-vous voulu écrire Le Quidditch à travers les âges et Les Animaux Fantastiques ?
Ce sont deux titres qui apparaissent dans les romans – Les Animaux Fantastiques est un livre que Harry achète pour aller à Poudlard, donc c'est un de ses livres scolaires, et Le Quidditch à travers les âges est un titre de la bibliothèque. J'écris toujours plus que je n'en ai besoin pour les livres, donc j'en ai écrit des passages juste pour m'amuser. Aussi, quand Comic Relief m'a demandé d'écrire quelque chose j'ai pensé que j'adorerais écrire ces livres-là, je me suis dit que ce serait vraiment amusant et je ne me suis pas trompée. Je me suis plus amusée qu'en écrivant les autres.

 

D'où est venue l'idée de ces livres ?
J'ai reçu une lettre de Richard Curtis, le créateur de Comic Relief, me demandant si j'accepterais de leur écrire une nouvelle. Et il a dit d'une manière assez rusée quelque chose comme : « Je suis sûr que non, nous aimerons toujours vos livres même si vous refusez, mais nous voulions tout de même demander. » ce qui est une façon très intelligente de demander à quelqu'un de faire quelque chose. Mais je n'avais pas vraiment besoin que l'on me persuade comme j'ai toujours soutenu Comic Relief, et je pense que le travail qu'ils font est fantastique. J'ai donc répondu à la lettre en disant que j'acceptais, mais que je n'étais pas très bonne pour les nouvelles, particulièrement les nouvelles sur Harry, sur lesquelles j'ai tendance à m'égarer. Donc j'ai proposé d'écrire deux livres dont les titres apparaissent dans le roman. C'est comme ça que tout a commencé. Et j'ai décidé d'en faire deux tout simplement parce que j'en avais deux en tête et je ne pouvais vraiment pas me décider entre Les Animaux Fantastiques et Le Quidditch, donc j'ai pensé qu'on pourrait faire les deux.

 

Au Royaume-Uni, presque tout l'argent récolté est versé à Comic Relief UK.  Cela fonctionne-t-il de la même façon dans d'autres pays, là où Comic Relief n'est pas aussi connu ?
Oui, ce sera la même chose dans d'autres pays. L'argent récolté en dehors de l'Angleterre sera versé à un fond international pour aider les enfants dans des pays parmi les plus pauvres au monde. Et ça a été un véritable miracle : tous ceux qui touchent une partie de la recette de la production d'un livre ont offert leurs services gratuitement. Donc presque tout l'argent des livres sera versé à ces fonds.

 

Quand les gens achètent le livre, combien d'argent est reversé à la charité ?
Tous ceux qui touchent d'habitude une partie des recettes du livre offrent leurs services et font une donation à Comic Relief de ce qu'auraient été ces recettes, c'est-à-dire les libraires, les fournisseurs de papier, les éditeurs et mes droits d'auteur, tout sera versé à Comic Relief, plus de 80% du prix de vente ira à Comic Relief.

 

Combien d'argent espérez-vous récolter ?
Le plus possible, des tonnes, des millions. La chose la plus importante et qu'il faut garder à l'esprit, c'est que pour chaque livre acheté, la vie de quelqu'un changera, quelqu'un qui vit dans la misère. Donc il faut se souvenir qu'acheter un livre, te défaire de ton argent de poche, fera une vraie différence pour quelqu'un qui a probablement ton âge, et qui vit quelque part ailleurs dans le monde.

 

Qu'est-ce qui vous plait le plus chez Comic Relief UK ?
Il y a des tas de choses que j'aime chez Comic Relief. Ils appliquent un principe appelé « Golden Pound », c'est-à-dire que chaque Pound qui leur ai versé, ou n'importe quelle monnaie qui leur ai donnée, ira directement aux actions pour lesquelles ils s'impliquent. Et c'est super. C'est merveilleux de se dire que le rire devrait être utilisé pour combattre les drames et la pauvreté, la souffrance, et c'est ça le plus merveilleux.

 

Cela vous a pris beaucoup de temps pour écrire les livres ?
Non, pas tellement. Je les ai écrits juste après avoir terminé le quatrième tome, donc en comparaison avec le tome quatre, qui, comme vous le savez sûrement, est un très, très, long livre, ils ne m'ont pas du tout demandé beaucoup de temps.

 

Un de ces livres a été annoté par Harry. Vous pouvez nous en dire plus ?
Ca c'est Harry et Ron qui ont fait des graffitis dans le livre, comme on ferait sur nos livres d'école.  C'est vrai qu'on griffone dedans, moi j'écrivais toujours partout sur les miens. Les instituteurs qui lisent l'interview ne vont pas être contents que je le dise, mais vous le faites bien n'est-ce pas ? Donc ils ont juste griffoné dessus, dit des choses pas très gentilles, écrit le nom de leur équipe de Quidditch préférée etc.

 

Pouvez-vous me dire où et quand a été inventé le Quidditch ?
Le Quidditch est né au XIème siècle, en un lieu appelé les Marais de Queerditch, que vous ne trouverez probablement pas sur les cartes. Mais bien entendu c'est parce que les sorciers ont fait en sorte que l'endroit ne soit pas localisable, ce qui signifie que vous ne pouvez pas pointer la carte. A l'origine, c'était un jeu assez rudimentaire joué sur des balais, et au cours des deux siècles suivants ils ont ajouté davantage de balles jusqu'à qu'il devienne le jeu que nous connaissons aujourd'hui.

 

Pourquoi y'a-t-il quatre balles ?
Ils ont commencé avec une balle, le souaffle, la balle utilisée pour marquer les buts. Ensuite ils ont ajouté les cognards pour rendre les choses un peu plus intéressantes et enfin ils ont crée le Vif d'Or. L'histoire du Vif d'Or est si longue et alambiquée qu'il faudra que vous achetiez le livre pour tout apprendre dessus.

 

Le Quidditch est-il aussi populaire dans le reste du monde qu'il l'est en Angleterre ?
Il est populaire presque partout, mais pas tellement au Moyen-Orient, comme ils préfèrent les tapis volants aux balais, c'est un sport très minoritaire là-bas. Mais ailleurs il est assez populaire. Aux Etats-Unis, ils ont leur propre jeu magique, mais à nouveau, il faudra que vous achetiez le livre pour le découvrir !

 

Quelle est la meilleure équipe nationale ?
En ce moment, la Bulgarie est très bonne. L'Irlande aussi et le Pérou, c'est assez surprenant, l'est également.

 

Qu'est-ce que vous préférez dans le Quidditch ?
Peut-être bien la violence.

 

J'espère que vous n'allez pas m'aggresser !
Il fait encore trop tôt pour ça.

 

Combien y'a-t-il de créatures dans le livre Les Animaux Fantastiques ?
Il y en a 75, mais ceci n'inclue pas les 10 espèces différentes de dragons. Donc ce serait 84 si vous les comptiez.

 

Sont-elles toutes dangereuses ?
Non. Cela va des créatures très quelconques comme les Veracrasses, qui se contentent de rester en place et ne font rien de particulièrement intéressant, aux Quintapeds, qui sont des créatures, très, très, vicieuses.

 

Quelle est la créature la plus dangereuse ?
Eh bien les dragons, vous n'auriez pas envie de vous attirer des ennuis avec, ça paraît logique. Ensuite il y a des créatures comme l'Acromantula, que Harry a déjà rencontrée dans le livre deux, mais il ne savait pas que c'était une Acromantula lorsqu'il l'a rencontrée. Je ne vais pas en dire plus, parce qu'il faut que vous achetiez le livre ! Ensuite il y a le lethifold, qui est la créature par laquelle j'aimerais le moins être attaquée, c'est une créature assez sinistre. Elle se glisse sous les portes la nuit et vient étouffer sa proie. Donc, personnellement, je pense que ce serait la pire.

 

Quelle est la créature la plus vénimeuse ?
Il vaut mieux éviter d'être mordue par une Doxy, qui est une sorte de fée mordeuse, et il serait aussi plus sage de ne pas être pincé par un Malagrif tacheté, une fois pincé il vous rend très ,malchanceux !

 

Quelle est votre créature préférée ?
Si je pouvais choisir, j'aimerais avoir un phénix.

 

Pourquoi ça ?
Elles ont pas mal de propriétés intéressantes, que j'apprécierais. Ils ont très beaux aussi – enfin je n'en ai jamais vu, ils sont très timides. Oui, je préférerais avoir un phénix.

 

Hagrid essaye sans cesse de garder des créatures qui sont dangereuses. Y'en a-t-il qui sont inoffensives ?
Oui il  en a quelques unes qui sont inoffensives, mais Hagrid les trouverait très ennuyantes. Pour lui, tout l'intérêt est dans le fait de maîtriser une créature qui pourrait le tuer. Les Boursoufs sont des animaux de compagnie appréciés des sorciers. Ce sont de grandes boules de poils jaunes duveteuses qui ne font pas grand-chose jusqu'à ce qu'elles aient faim, et alors une longue tentacule sort et rampe dans la maison en quête de nourriture. Un de leurs aliments préférés sont les crottes de nez. Ils aiment mettre leur tentacule sur le nez des gens et aspirer leurs crottes de nez, ça les rend très populaires chez les enfants sorciers.

 

Est-ce que Harry pourrait avoir un dragon comme animal de compagnie ?
Vous ne pouvez pas apprivoiser un dragon, quoi que Hagrid en pense. C'est tout simplement impossible. Donc non. Il est plus sensé que Hagrid. Il pourrait avoir un autre animal de compagnie à un moment donné, mais je n'en dirai pas plus là dessus maintenant.

 

Le succès de Harry vous a-t-il choquée, ou est-ce que vous vous étiez toujours attendue à ce que les gens accrochent comme ça ?
Ca m'a vraiment choquée. Non, je ne m'attendais pas à ça. Je pensais que j'aurais déjà de la chance d'être publiée. Je savais que j'avais écrit un livre un peu long pour des enfants de huit ans. C'est pour ça que les éditeurs n'arrêtaient pas de me le refuser, ils disaient que le premier livre était trop long. Ils ne se doutaient pas de ce qui arriverait avec le quatrième tome apparemment ! Je pensais donc qu'il ne se vendrait pas très bien. Je l'aimais beaucoup, et j'avais assez de confiance pour continuer à essayer de le publier, mais dire que son succès m'a surpris est un euphémisme.

 

Quand vous écrivez le personnage de Harry, se base-t-il sur un garçon que vous connaissez ?
Non du tout, Harry est purement fictif. Il est juste apparu quelque part en moi. Ron ne devait pas non plus être basé sur qui que ce soit, mais plus j'écrivais à son sujet et plus je me rendais compte qu'il ressemblait beaucoup à un de mes plus vieux amis, un homme appelé Sean. Plus j'écrivais sur Ron et plus je réalisais qu'il lui ressemblait. Hermione quant à elle est basée sur quelqu'un, consciemment, et cette personne c'est moi quand j'étais plus jeune. Elle est un peu une exagération de moi-même, mais après tout c'est bien de moi dont elle vient.

 

Quels aspects du succès de Harry Potter avez-vous le plus appréciés ?
La toute première fois que j'ai dû faire une lecture, c'était à environ quatre personnes, en fait si peu de personnes étaient venues à la librairie que le personnel avait vraiment eu de la peine pour moi et est venu écouter aussi. Je tremblais tellement que je n'arrêtais pas de sauter des lignes. J'étais terrifiée. Mais depuis, j'ai trouvé que les lectures étaient l'expérience la plus formidable. Je pense que c'est en partie dû au fait que j'ai écrit les livres dans le secret pendant très longtemps. Pendant cinq ans j'étais la seule personne qui a pu en lire ne serait-ce qu'un mot, qui connaissait tous ces faits sur le monde de Harry et ses amis, et donc l'expérience qui est d'être assise face à des centaines de personnes et les entendre rire, répondre à leurs questions et savoir qu'ils connaissent tous mes personnages – c'est à chaque fois nouveau pour moi et j'adore vraiment ça, donc je pense que les lectures sont un des aspects que j'apprécie le plus. Ecrire est ma partie préférée, c'est ce que je préfère par dessus tout, mais être connu implique de sortir et de rencontrer vos lecteurs et ça me procure une incroyable satisfaction.

 

Quels aspects avez-vous le moins aimés ?
Les journalistes qui viennent frapper sans relâche à ma porte ! Je n'aime pas ça du tout.

 

Qu'est-ce que la plupart des enfants disent lorsqu'ils réalisent que vous êtes celle qui a écrit les livres Harry Potter ?
Les plus amusants sont ceux qui ne disent rien du tout et qui restent là à me fixer, et leurs mères les poussent un peu dans le dos et leur disent « Aller ! Va lui dire comme tu as aimé le livre ! » Je les aime beaucoup.

 

Pouvez-vous me dire quoi que ce soit sur Harry Potter 5 ?
Eh bien ce sera un objet en papier, avec des pages à l'intérieur. Harry apparaîtra dedans. Le titre est « Harry Potter et l'Ordre du Phénix » et je pense que c'est tout ce que je suis prête à révéler pour le moment.

 

Harry a-t-il un jour utilisé Internet ?
Non. Il n'a pas le droit de s'approcher de l'ordinateur de Dudley et Dudley est le seul à avoir un ordinateur. Il se fait taper dessus s'il s'approche trop du clavier. Donc non, il n'est jamais allé sur Internet. Je m'en sers beaucoup, mais pas Harry. Les sorciers n'ont pas vraiment besoin d'utiliser Internet, mais ça c'est quelque chose que vous allez découvrir plus tard dans les livres. Ils ont un moyen pour apprendre ce qui se passe dans le reste du monde et je trouve ça plus amusant qu'Internet. Est-ce que quelque chose pourrait être plus amusant qu'Internet ? Oui !

 

Qu'est-ce que vous diriez de spécial aux enfants sur les deux livres ?
Je dirais que vous feriez de la vraie magie en les achetant, il sera en votre pouvoir de dépenser £2.50, ou le prix qui est pratiqué dans votre pays, pour transformer la vie d'autres enfants, parce que plus de 80% de l'argent que vous donnez sera versé aux enfants qui sont le plus dans le besoin dans les parties les plus pauvres du monde. Donc il n'y aura peut-être jamais de meilleure dépense à faire avec votre argent de poche.

 

Est-ce que les gens qui sont dans des pays non anglophones auront la possibilité de lire ces livres ?
Oui, ils vont être disponibles dans le monde entier en versions traduites.

 

  Interview traduite par Célia pour UHP

 

 

 
 

 

 

 


Envoyez vos infos, images ou créations sur Harry Potter

UniversHarryPotter.com est un site non officiel. 

Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros et de JK Rowling

Tous droits réservés UniversHarryPotter.com © Copyright Géraldine

 

| Faire une donation |

 

Hébergement par Free.fr

 

moldus actuellement en ligne